Science : les médicaments érectile sont-il dangereux pour la santé ?

S’il y a bien des problèmes qui ont longtemps impacté la santé sexuelle de la gent masculine, ce sont certainement les troubles de l’érection. Pour soigner la dysfonction érectile, divers médicaments et traitements ont été alors élaborés. L’invention du Viagra en 1992 a été la principale plaque tournante dans le domaine. L’arrivée de la petite pilule bleue a été perçue comme une véritable révolution. Aujourd’hui encore, ce comprimé demeure l’une des solutions les plus préconisées même si d’autres remèdes tels que le Cialis, le Levitra et le Spedra commencent à se faire connaître sur le marché. Cependant, si l’efficacité de ces médications (viagra et consorts) n’est plus à démontrer, qu’en est-il réellement de leurs impacts sur la santé en général ? Doit-on redouter des effets secondaires ?

Les traitements contre les troubles de l’érection ont de nombreux bienfaits sur l’organisme, mais…

Le Viagra doit ses puissantes vertus à un composant très particulier : le sildénafil. Il s’agit d’un inhibiteur sélectif de la phosphodiestérase de type 5. Cet agent agit en inhibant cette enzyme, le PDE5, qui est la principale cause de la dysfonction érectile. Cela a pour effet d’augmenter le flux sanguin vers le pénis et donc de favoriser l’érection. Les autres actifs tels que le tadalafil (pour le cialis) et le vardénafil (pour le Levitra) fonctionnent également de la même façon. Et si le principe des inhibiteurs permet de traiter efficacement les problèmes de la fonction sexuelle masculine, il peut aussi servir à soigner d’autres troubles.

Selon les chercheurs, les médicaments érectiles sont assez efficaces pour lutter contre l’hypertension pulmonaire. Cette maladie, rappelons-le, est due au rétrécissement, à l’obstruction ou à la détérioration des minuscules artères des poumons. Ces incidents entraînent un affaiblissement du muscle cardiaque et peuvent avoir des effets encore plus graves sur le long terme.

Les composants de la famille du sildénafil et consorts règlent le problème en ouvrant les vaisseaux sanguins afin de faciliter la circulation du sang. En cas d’hypertrophie ventriculaire gauche ou d’épaississement du muscle cardiaque, ce même principe permet de soigner la maladie et d’améliorer les performances cardiaques. Bien sûr, pour plus d’efficacité, la médication à base d’inhibiteur peut être associée à d’autres traitements tels que la thérapie d’oxygène, les diurétiques ou encore les anticoagulants.

… Les contre-indications sont absolument à prendre en considération.

Puisque leur principe consiste à bloquer une enzyme et que leurs effets sont censés s’estomper après un certain temps, les médicaments érectiles ne devraient pas avoir d’effets secondaires sur l’organisme. Souvent, les problèmes qui semblent être reliés à l’utilisation de ces remèdes sont dus au non-respect des contre-indications ou tout simplement à un abus. Ainsi, il est important de rappeler qu’aucun traitement ne devrait être utilisé sans l’approbation d’un médecin. Par ailleurs, la posologie établie par le spécialiste doit absolument être respectée. En outre, en cas d’incident (des effets qui durent anormalement, des malaises et autres), le professionnel doit être avisé le plus tôt possible.

En plus de ces quelques recommandations, il est à noter que les médications de la famille du Viagra sont contre-indiquées aux personnes présentant des allergies aux agents inhibiteurs ainsi qu’à celles atteintes de cardiopathie grave et d’insuffisance hépatique sévère. Elles sont également interdites aux individus souffrant de diabète, d’hypertension artérielle ou d’un taux de cholestérol élevé.

Bien sûr, le Levitra (vardénafil) est autorisé dans certains cas. Mais là encore, seul le médecin pourra en décider. Pour finir, comme avec la majorité des médicaments, l’alcool ne fait pas bon ménage avec les remèdes de la catégorie du Viagra et consorts. Et en ce qui concerne l’interaction avec d’autres traitements, il est important de rappeler l’incompatibilité avec les produits ou substances composées de nitrates et les alpha-bloquants.